Les ananas séchés du Bénin

 

Dans le cadre de son association "Arléthique", Anne vend des ananas séchés qui viennent du Bénin. Nous avons voulu voir sur place comment étaient préparés les ananas qui arrivaient en France. C'était aussi l'occasion de constater sur place comment s'organisaient les producteurs du début de la chaîne du commerce équitable.

 

Nous allons à Sékou, au nord de Cotonou, juste avant Allada. C'est là que sont produits les ananas du Bénin.

 


L'aventure des ananas commence chez Nick, petite buvette de bord de route repérée par Michel. Nous y dégustons un Fizzi pamplemousse délicieux, le seul soda au goût naturel.

 

Nick nous montre son champ. La culture de l'ananas n'est pas sa seule ressource.

 


Un ananas Cayenne lisse bientôt à maturité

 

Deux catégories d'ananas sont cultivées au Bénin, dans la région de Sékou et Allada.
Les " Cayenne lisses ", à la chair jaune, pour le jus, les fruits séchés et l'exportation.
Les " pains de sucre ", à la peau verte et à l'intérieur blanc pour la consommation locale.



Le cycle naturel dure 24 mois et le cycle " poussé " réduit le temps de production à 18 mois.
Pour " pousser " la production les cultivateurs pratiquent l'hormonage. Ils déclenchent artificiellement le développement du fruit et uniformisent ainsi la production : récolte en une seule fois.

 


La nouvelle plantation se fait à partir des rejets qui se développent sur la plante.

Un peu d'économie...

 

La production d'ananas s'est développée au Bénin depuis 15 ans. De ce fait, le prix de l'ananas a baissé. En 1995 la pièce se vendait 200 francs CFA en moyenne et en 2006 elle se vend 100 francs CFA.


Le prix de vente sur le bord de la route est de 75 à 150 francs pièce (env. 1 kg) selon la grosseur et selon la loi de l' offre et de la demande.
Le prix varie de 50 à 60 francs la pièce si achetés en gros par lots de 40 pièces.

 

Le centre de séchage " équitable " les achète à 85 francs CFA le kilo (prix de gros).

 

Le commerce équitable des ananas : une filière complète au Bénin

 

 

Les producteurs sont regroupés dans L'UGPAT (Union de Groupement des Producteurs d'Ananas de Toffo). Cette structure permet d'éviter un intermédiaire local entre les producteurs et le centre de séchage. L'UGPAT pilote la production afin que les ananas soient livrés régulièrement au centre.

 


L'entrée du centre de séchage des fruits tropicaux à Abomey

Le jour de notre visite on attend (im)patiemment la livraison des ananas qui tardent à venir !

 

Promotion des femmes

Le centre de séchage des fruits tropicaux est implanté dans la ville d'Abomey depuis 1997. Il emploie 40 personnes, dont 35 femmes. Les employées peuvent être occasionnelles, en période d'essai de 1 à 2 ans, en contrat de 6 mois ou employées permanentes. Elles sont payées à la tâche.

Les acheteurs-partenaires dans la démarche équitable
Solidar'monde en France, Oxfam en Belgique, Claro en Suisse font des prévisions de commande en début d'année (6 à 10 tonnes). Ils pré-financent une partie de la production. De même, l'usine de séchage fait une avance aux producteurs afin qu'ils puissent acheter les produits qui leur sont nécessaires. Les ananas séchés sont exclusivement produits pour la filière du commerce équitable. Un contrôle de qualité est effectué sur des échantillons envoyés en Europe, chez les trois principaux acheteurs.


Le séchage

 

C'est Gabriel KAPO, le responsable de la production, qui nous a reçus.

Séchoir à gaz (70 à 85° ) avec rotation des plateaux et diminution progressive de la chaleur pour éviter la caramélisation.

 

Ensachage par 100 grammes ou plus mais jamais moins. Avec présentation soignée (mise en valeur du produit)

 


Etiquetage.


Il faut 15 kg d'ananas frais pour obtenir 1kg d'ananas séchés.

 


en bout de la chaîne du commerce équitable : la boutique "Arlethique" à Arles.

 

Anne BAUCHERON et Michel BOURBAO - Porto-Novo et Arles (juin 2006)
Photographies Personnelles ou prises par Anne

 

Voir aussi une autre page sur le thème du commerce équitable : les bijoux en herbes tressées

accueil - plan du site - projet Galinette - recherche en sciences de l'éducation

Vous Ítes le   ème visiteur depuis le 20 mars 2005