Le disque "Des chansons pour construire une école"

 

Remerciements
Contenu du disque
A la technique

 

Enregistrer des élèves béninois dans leurs écoles pour vendre un disque et réinvestir les bénéfices dans la construction d'une école. C'est l'aventure que nous avons tentée avec une amie musicienne : Maïté Erra en 2000. Aujourd'hui, l'association Camions pour l'Afrique a pu construire une deuxième école à Gbéré, dans un village de brousse proche de Savé.


La première école construite par l'association Camions pour l'Afrique à Boubouhou


travaux de l'école de Gbéré en 2004

Vous pouvez aussi écouter des extraits de ce disque sur le site de la Bastidonne (pages Camion pour l'Afrique)

Remerciements : Nous tenons à remercier les personnes qui nous ont aidés à réaliser ce disque, tout particulièrement : Lambert Atchikiti (instituteur à l’école Kpako de Savè, coordinateur de l’association Camions pour l’Afrique au Bénin), Salomon Adimi (conseiller pédagogique et directeur de l’école Centre à Savè), Célestin Adimi Yaï (directeur de l’école de Boubouhou), Magloire et Emmanuel Atiyé (à Cotonou), les enseignants de l’école d’Akon, les enseignants des deux écoles et les autorités villageoises de Kaboua, les membres des groupements Kamoura et Ifetchègbè (Kpabaï à Savè), les enseignants de l’école de Gobé, les autorités villageoises de Gbakpodji (village de brousse dans le Mono), les membres de l’église évangélique de Savè, les responsables du couvent vaudou d’Agouagon (danse des revenants), Laurent Yehossou et Philomène Gnanve (à Gbakpodji), les membres du GAPA d’Atchakpa, ainsi qu’Eugène Dossoumou (Sous préfet de Savè), l’inspecteur de la circonscription scolaire de Savè et Stéphane Houénoussi (le Consul du Bénin à Marseille).

 

Merci à tous les enfants (très nombreux) qui ont si volontiers et si spontanément contribué aux enregistrements. Leur participation a été entière, inconditionnelle et joyeuse. Leur accueil a toujours été très chaleureux et très émouvant.

  

 

 

Contenu du disque :

Les enregistrements ont été réalisés entre le 14 et le 25 février 2000, au Bénin, dans les écoles des villages de brousse de la sous préfecture de Savè, à Savè même et à Gbakpodji (village de brousse dans le Mono). Les prises de son ont généralement été effectuées sous les manguiers des cours des écoles. Un grand nombre d’enfants étaient présents, les villageois et les parents étaient souvent là aussi. C’est donc dans un « studio en plein air » et accompagnés de parfois 200 personnes que nous avons enregistré ces chants et ces musiques. Nous avons eu du mal à éloigner les bavards, les poules, les chèvres, les cochons et les grillons, il ne faudra pas s’étonner si certains ont voulu participer à l’aventure et ont « chanté » avec les artistes…

 

1) Bonne arrivée – chant appris dans les petites classes, facilement adaptable en fonction de l’hôte accueilli. Florence et la classe de CM1-CM2, école centre de Savè. (1’18)

écouter un extrait de ce morceau : extrait : fichier MP3 de 374 ko

 

2) Azanmido (le jour tant attendu est arrivé en langue FON) Brunette et Guillaume avec leurs classes de CE2 et CM2, école centre de Savè, sur un rythme TOBA de la région de Savalou. (2’10)

écouter un extrait de ce morceau : extrait : fichier MP3 de 625 ko

 

3) Iri guirio (être économe) Balguissore (18 ans) est une jeune fille qui travaille au Rock Motel et entonne des chants en langue Dendi pour se donner du courage. (0’43)

écouter un extrait de ce morceau :extrait : fichier MP3 de 448 ko

 

4) Danse kpodoro et chants de réjouissance, avec les femmes et les enfants de deux groupements d’agriculteurs : Kamoura et Ifetchegbé (Kpabaï – Savè). (1’30)

écouter un extrait de ce morceau : extrait : fichier MP3 de 346 ko

 

5) Chant de Kandé (une jeune fille arrivée à l’improviste dans la cour de l’école de Boubouhou, un village de brousse près de Savè) chant en Kpila-Kpila, accompagné de quelques enfants de l’école. Ce chant vante les vertus de la fidélité pour lutter contre le fléau du sida. (1’38)

écouter un extrait de ce morceau : extrait : fichier MP3 de 552 ko

 

6) Le jeune marin s’en va. Chanté à capella par Jocelyne, école centre de Savè. (1’19)

 

7) Adjalla zin (le chant célèbre le roi Guezo qui vient de mourir, ce roi a favorisé la construction du pays dans l’unité et se trouve à l’origine de l’histoire de la jarre trouée : une jarre percée de nombreux trous est transportée pleine d’eau car chaque trou est bouché par les doigts du peuple. C’est un symbole de l’union qui fait la force (en langue FON) écrit et interprété par Phany, musicien à Cotonou. (4’25)

écouter un extrait de ce morceau : extrait : fichier MP3 de 530 ko

 

8) Mide miton (dites pour vous, en langue FON) par Valérie, 15 ans, école centre de Savè. (0’40)

 

9) Awa ni o (nous sommes arrivés) Danse kpodoro et chants de réjouissance, avec les femmes et les enfants de deux groupements d’agriculteurs : Kamoura et Ifetchegbé (Kpabaï – Savè). Les enregistrements ont été effectués devant la maison de Lambert Atchikiti, en compagnie de ses poules, de ses chèvres et du cochon… (1’52)

10) A démocratie doo noué (bienvenue à la démocratie au Bénin, en langue FON) Kouagou N’batora avec les classes de CM1 et CM2, école centre de Savè. (2’53)

 écouter un extrait de ce morceau : extrait : fichier MP3 de 351 ko

 

11) Kajoua na tcheni pua (Il faut être à la mode), chant Kpila-Kpila en solo de Kandé (jeune fille de Boubouhou, 0’32)

 
des élèves de Boubouhou et leur directeur Célestin Adimi Salomon

12) Ungolo azéto (je suis invincible, Jésus est ma bénédiction, en langue SAHOUE) chanté par Aubède du CE1 de l’école de Gbakpodji (village de brousse du Mono, 1’07)

écouter un extrait de ce morceau : extrait : fichier MP3 de 177 ko

 

13) Ekabo Egbe monto Africa (chant de bienvenue en langue Tchabé) avec les enfants des groupements d’agriculteurs : Kamoura et Ifetchegbé. (1’08)

 

14) Slogan lancé par les écoliers des classes de l’école Baba Guidaï, à Kaboua. Baba Guidaï a été le roi qui a fondé le royaume de Savè, il a vécu, selon la légende, à Kaboua. (0’28)

 

15) Hymne national du Bénin adapté en langue NAGO et interprété par Simbou Raïmatou et sa classe de CM1, à l’école Baba Guidaï de Kaboua. (2’09)

 

16) Lalina lalina (ne sois pas chagrinée le jour de ton mariage) Balguissore (18 ans) est une jeune fille qui travaille au Rock Motel et entonne des chants en langue Kpila-Kpila et Dendi pour se donner du courage. (1’41)

écouter un extrait de ce morceau : extrait : fichier MP3 de 403 ko 

 

17) Chanson sur le thème de la méningite (en langue Datcha). Mireille CE1 de l’école de Gobé (0’57)

 

18) Le coq chante dans la basse cour. Joachim, et les élèves de sa classe de CP, école de Gbakpodji (village de brousse du Mono, 1’19)

écouter un extrait de ce morceau : extrait : fichier MP3 de 304 ko

 

19) Assiba é étori vidéo tcho man lo loko (c’est à cause de la vidéo, en langue TCHABE) les enfants de l’école de Gobé. (1’59)

 

20) Bissi Milaï – Oh dieu. Chant en solo de Kandé (une jeune fille de Boubouhou, un village de brousse près de Savè) chant en Kpila-Kpila (0’35)

 

21) Ma ho ganlè gbé (je vais louer les grandes personnes avant de commencer ma musique, en langue TCHABE) Mariam, qui entonne le chant, a huit ans et chante avec sa classe de CP, école Kpako. (2’23)

 

22) Percussions jouées par quelques élèves de l’école centre, à Savè (deux tambours, un gong, deux castagnettes et quelques mains frappées, 1’39)

 

23) Kouté gni oga na djinoukoun (Le manioc est le roi des vivriers, en langue SAHOUE) Chanté par Brigitte et cinq élèves de sa classe de CP, école de Gbakpodji (village de brousse du Mono, 2’08)

 

24) extrait de conversation entre deux femmes (l’une d’elles porte un bébé dans son dos). Elles préparent le repas dans un mortier, elles pilent de l’igname. Village de Boubouhou (0’29)

 

25) Mon gba Djessou loba (chant religieux en langue YORUBA : j’ai reçu Jésus comme roi) Eglise évangélique de Savè. (2’41)

 

26) Magnantou binan talaï (venez voir des merveilles en langue Kpila-Kpila). Chant en solo de Kandé (une jeune fille arrivée à l’improviste dans la cour de l’école de Boubouhou, un village de brousse près de Savè) (1’02)

écouter un extrait de ce morceau : extrait : fichier MP3 de 347 ko

 

27) On ne peut pas prévoir le destin (en langue SAHOUE) Chanté par Charlotte Hounkpè, école de Gbakpodji (village de brousse du Mono, 1’52)

 

28) Danse de l’ATAKORA : flûte en roseau accompagnée de quatre danseurs ayant accroché deux petites cloches dans chaque main, fixées au bout des doigts. (2’13)

           
Chasseurs retraçant leurs aventures de chasse en chantant (Akon)

29) Vive l’eau. Mariam, qui entonne le chant, a huit ans, elle est accompagnée par les élèves du CP de Jeanne Katari (école Kpako de Savè.). L’enregistrement de ces enfants s’est effectué dans une salle de l’orphelinat, proche de l’école. (0’58)

 

30) L’orgueil du riche (en langue Dendi) Balguissore (18 ans) est une jeune fille qui travaille au Rock Motel et entonne des chants en langue Kpila-Kpila et Dendi pour se donner du courage. (0’48)

 

31) Ibo ni olo ti o fi kpe (où es-tu parti ? tu as tardé en langue Yoruba). Avec les femmes et les enfants de deux groupements d’agriculteurs : Kamoura et Ifetchegbé (Kpabaï – Savè, 2’02)

 

32) Mina noussi mimé (bois de l’eau potable en langue FON) les enfants des classes de l’école centre de Savè. (2’02)

 

33) Chant d’excuse lorsqu’on entre dans une maison, avec les enfants de deux groupements d’agriculteurs : Kamoura et Ifetchegbé (Kpabaï – Savè). Les enregistrements ont été effectués devant la maison de Lambert Atchikiti, en compagnie de ses poules, de ses chèvres et du cochon…(1’47)

 

34) Founzétyian par les élèves du CP de Jeanne Katari (école Kpako de Savè.). Enregistrement des enfants effectué dans une salle de l’orphelinat, proche de l’école. (1’16)

 

35) Karo arawa lowo (aidons nous les uns les autres en langue yoruba) avec les femmes et les enfants de deux groupements d’agriculteurs : Kamoura et Ifetchegbé (Kpabaï – Savè, 3’37).

 

36) Chant en langue Tchabe d’Isabelle (5 ans), classe de Lambert Atchikiti,école Kpako.(0’34)

 

37) Ewa jo (venez danser en langue Yoruba). Avec les femmes et les enfants de deux groupements d’agriculteurs : Kamoura et Ifetchegbé (Kpabaï – Savè, 0’47)

 

38) Toyota (classe de CM , école centre de Savè) cette chanson date de l’arrivée des premiers engins de la marque japonaise et montre l’émerveillement de la population. Si je trouve de l’argent, j’achèterai une moto ou une Toyota… (2’13). C'est la chanson préférée de Galinette...

 

39) Ichèia (le travail de ma maman en langue Tchabè). Chanté par Hélène (CP de Jeanne Katari, école Kpako de Savè, 0’31).

 

40) Au revoir à nos chers invités en langue Fon. Florence et la classe de CM1-CM2, école centre de Savè. (1’00)

 

 


Dessin d’un enfant de Savé (envoyé avec sa lettre à l’occasion d’une correspondance scolaire)

 

 

A la technique :

Enregistrements : Maïté Erra et Michel Bourbao

Coordination dans les écoles : Lambert Atchikiti

Reportage vidéo : Véronique Viguier

Montage son, maquette et gravure : Michel Bourbao

Masterisé au Studio H.F de Peyrolles, avec l’aide de François Santori.

 

 

accueil - plan du site - projet Galinette - recherche en sciences de l'éducation

Vous êtes le   ème visiteur depuis le 20 mars 2005