Les différents moyens de transport au Bénin

 

Galinette présentera les taxis-brousse, les zémidjans, les pirogues, les voitures d'occasion importées d'Europe et bien d'autres moyens de transports employés au Bénin.

En ville, le moyen de se déplacer qui est à la fois le plus simple, le plus rapide et le moins cher, c'est encore de faire appel aux zémidjans. Vous connaissez ? Ce sont des taxi-moto conduits par des chauffeurs repérables de loin grâce à leur chemise jaune et leur numéro vert imprimé dans le dos. On lève la main en faisant un long "psssit" avec la bouche et un "zem" s'arrête aussitôt près de vous pour savoir où vous voulez aller. Zémidjan signifie "emmène moi vite" en langue fon. A Cotonou, il sont plusieurs dizaines de milliers, les rues fourmillent de petites motos.

Pour plus d'informations, consultez la page : les zémidjans


 

 

Les taxis-brousse permettent de sillonner tout le pays. Ce sont des taxis collectifs qui démarrent leur course lorsqu'ils sont pleins. La 504 Peugeot est reine. On ne part pas tant qu'on ne se retrouve pas à six personnes sur les deux banquettes. S'il y a d'autres volontaires, on peut s'arranger en se serrant un peu...

 


Pas besoin d'apporter son repas pour un voyage, des vendeuses viennent vous proposer quelque chose à chaque arrêt.

 

 

Pour aller à Ganvié, sur la lagune, on peut prendre une pirogue sur le marché de Dantokpa à Cotonou.


Ici, pas de problème pour partir sur la lagune...

 

 

Le Bénin est voisin du Nigéria. Ce pays géant produit beaucoup de pétrole et sa monnaie (la naira) n'a pas une grande valeur sur les marchés internationaux. Le Bénin ne produit pas de pétrole mais possède des francs CFA à la valeur stable... De nombreuses personnes font donc du trafic d'essence kpayo. On peut ainsi trouver un peu partout de petits stands qui vendent de l'essence au litre (une bouteille) ou à la bonbonne.

 


Ici, pas de problème pour trouver de l'essence...

 

Dans la brousse, la moto est la reine bon marché des pistes. Les crevaisons sont fréquentes mais heureusement, dans chaque village, on peut trouver un spécialiste de la vulcanisation à chaud.

accueil - plan du site - projet Galinette - recherche en sciences de l'éducation

 

Vous ętes le   ème visiteur depuis le 20 mars 200