Ghana page 2

 

Après le séjour idyllique à Mole Parc, nous partons pour Kumasi, deuxième grande ville du Ghana, où nous devons rencontrer notre troisième membre Servas : Anthony. Kumasi est une grande ville commerçante. Nous y percevons une ambiance très britanique, bien différente de celle que nous percevions dans les pays d'Afrique francophones.

 

 

 


La gare routière accueille un nombre incroyable de minibus


Anthony nous invite chez lui et nous mangeons notre premier vrai plat ghanéen : bananes plantains et ignames bouillis avec un œuf dur et des sauces piquantes (dont une au poisson).

 

A Kubease, un village qui se trouve à 40 km au sud de Kumasi sur la route d'Accra, il y a la forêt vierge de Bobiri qui joue le rôle de sanctuaire aux papillons. Nous allons la visiter et Corinne en profite pour peaufiner ses connaissances forestières. Nous n'avions pas prévu d'y rester et c'est bien dommage car le site est magnifique. Un lodge ravissant permet d'y effectuer des séjours au calme, entourés par les oiseaux au cœur d'une magnifique forêt. Nous reviendrons...

Plusieurs circuits permettent de randonner dans la forêt (l'accompagnement par un guide est obligatoire)

 


Le guide propose à Corinne de se reposer dans les lianes

 

Nous quittons Anthony et Kumasi pour descendre sur la côte et retrouver l'océan. La côte est parsemée de forts et de châteaux qui évoquent la traite des esclaves et l'Histoire de la colonistaion.


le fort d'Elmina


le port d'Elmina


Dans un enchevètrement de bateaux, les pêcheurs arrivent, repartent en mer, déchargent le poisson, réparent le filet et les bateaux...

Cape Coast fut la capitale du Ghana jusqu'en 1877. La ville est réputée pour son sinistre château qui abrita longtemps la traite des esclaves. Ce site historique est classé au patrimoine culturel mondial par l'UNESCO.


Face à l'océan, les canons montent la garde

 

 


La porte donne accès aux cachots des hommes


Dans le musée du château, on peut retrouver quelques articles qui servaient de monnaie d'échange contre des vies humaines


Les chaînes des esclaves


La résidence du gouverneur anglais se trouve dans les étages supérieurs du château, avec vue sur la mer (ci-dessous)

Les esclaves attendaient dans les cachots infâmes le voyage sans retour vers les Amériques.

Nous quittons ces lieux émouvants et terribles pour la capitale du Ghana : Accra où, là aussi, nous sommes accueillis dans une famille Servas. Nous resterons avec Kodjo et Henrietta pendant trois merveilleuses journées. Ils nous feront découvrir la société ghanéenne : visites dans leurs familles respectives, messe gospel le dimanche matin et rencontre avec le directeur de l'entreprise (Peugeot) de Kodjo qui téléphone au ministre des affaires étrangères pour savoir si la frontière du Togo se traverse sans problème…


Henrietta et Kodjo avec leur premier bébé

Notre voyage touche à sa fin, nous ne sommes plus qu'à 300 km du Bénin. Nous sommes impatients. Nous comptons traverser rapidement le Togo.

Lire la suite du voyage : passage au Togo

 

 

Un autre carnet de voyage au Ghana (en français in the text please) : http://www.ozerlands.net/carnetderoute/Pays/Ghana.htm

Vous pouvez aussi lire les pages de Bernard Cloutier : http://berclo.net/page99/99fr-ghana.html

Lire la suite du voyage : passage au Togo

Michel BOURBAO - 2005

accueil - plan du site - projet Galinette - recherche en sciences de l'éducation

 

Vous êtes le   ème visiteur depuis le 20 mars 200