Peugeot : les increvables

 

Au Bénin, comme dans toute l'Afrique francophone, on voit encore énormément de vieilles voitures Peugeot. Tout particulièrement les 404 bâchées. Il faut dire qu'elles sont quand même incroyables ces vieilles machines ! Sur les pistes, craint dégun : robustes, increvables, facile à réparer, charge illimitée...

En fait, elles n'ont qu'un seul défaut : le constructeur n'a pas pensé à faire des arceaux assez hauts à l'arrière et ça gêne pour le chargement...


Les sacs de charbon quittent la brousse pour aller à la ville

 

 


Ben oui Monsieur Peugeot, t'aurais pas pu les faire un peu plus haut tes arceaux ?

 


Du côté d'Awaya, sur les pistes au nord de Kétou, il n'y a que des 404 bâchées. Elles desservent les villages de brousse et permettent aux villageois d'écouler leurs productions vers la ville.

 

 

 

 


Là ! il reste encore un peu de place...

 

La 404 bâchée est le taxi brousse par excellence des villages reculés. Elle est particulièrement bien adaptée au transport des marchandises et supporte toutes les pistes. La 504 est la reine du transport des passagers. Si les voitures japonaises se sont bien implantées en Afrique, le mot TAXI reste synonyme des 504 ou des 505. Il n'y a qu'elles dans les gares routières...

 

Il faut dire qu'elles sont accommodantes : 3 ou 4 passagers derrière, 2 devant, à côté du chauffeur. Pour les bagages on peut toujours s'arranger : s'il y a problème, y'a solution ! Côté mécanique, quand c'est gâté on répare et ça repart. Bien sûr, les petits gadgets comme les poignées de portes, les manivelles pour lever ou baisser les vitres et d'autres bricoles comme ça peuvent disparaître ou ne plus fonctionner. Mais la voiture et le moulin, c'est du solide... J'ai souvent vu des compteurs indiquer 500, 600, 700 000 km mais bien souvent ils ne fonctionnent plus depuis longtemps.

 

Les consignes sont claires : Défense de fumer et de parler au chauffeur. Vitesse maximum 60km/h. 6 places assises. Les tarifs sont indiqués, comme ça PAS D'HISTOIRE ! En fait, quand les passagers ne disent rien, c'est le chauffeur qui attaque la discussion tout en fonçant klaxon bloqué. Personne ne fait de remarques concernant la vitesse. De toute façon le compteur est gâté alors comment pourrait-on vérifier ? Pour les tarifs, chacun essaie de négocier et ça fait toujours des histoires...

 

 


Pour vos bagages, ne vous inquiétez pas, il y a toujours moyen de s'arranger...

 

 


J'ai toujours adoré ces paniers sur les toits, je les trouve très esthétiques. Sauf quand je roule derrière avec Galinette, qu'un panier se décroche, tombe et explose sous mon nez...

 


Même les morts ont droit à la 504.

 


Et le matériel pour la cérémonie d'enterrement ? Aucun problème ! On vous livre tout à domicile : les chaises, la bâche et la structure métallique. Même la sono si vous voulez...

 


La grenouille veut se faire aussi grosse que le boeuf !

 


Celle-ci ramène des bidons vide pour l'essence kpayo.

 


Celle-là est pleine à ras-bord de manioc. Elle va peut-être chez Colette qui va transformer tout ça en gari...

 

Parfois, quand la voiture a beaucoup vécu, c'est vraiment gâté... Mais c'est pas perdu... Il y a toujours un garagiste qui peut vous arranger ça. Le problème ici, ce n'est pas la main d'oeuvre, en général ce sont les moyens qui manquent. Mais il suffit d'être un peu patient...

 


Derrière chez moi il y a un garage. Cette bâchée attend son tour depuis un certain temps.

 

Michel BOURBAO - Porto-Novo (mars 2006)
Photographies personnelles ou prises par Eric, Alain, Richard, Martine et Cristel

 

accueil - plan du site - projet Galinette - recherche en sciences de l'éducation

 

Vous Ítes le   ème visiteur depuis le 20 mars 200